• Dans mon village, il y a eu longtemps une societé de boules très active et, par ailleurs, très performante.

    Elle a été, il y a quelques années, éxécutée par une municipalité  conservatrice qui craignait tout ce qui pouvait être populaire.

    Chaque année, début Janvier, (période calme pour les boulistes, on comprend aisément pourquoi à une époque ou personne n'osait seulement rêver de boulodromes couverts) se déroulait traditionnellement la "fête" des boules.

    La Fête des Boules

    C'était la période de l'épiphanie et nous avions l'habitude de déguster les galettes du boulanger local, et de désigner nos rois et nos reines, en écoutant notre secrétaire, Guy, déclamer les poèmes qu'il écrivait avec talent..

    La Fête des Boules

    mais fève ou pas, il y en avait une qui était fêtée tous les ans. Et ses meilleurs chevaliers servants étaient reconnus et récompensés.

     

    Tenez, mon si regretté ami Raymond avait même été décoré de la médaille de champion toutes catégories pour les vingt premières années du club!

    La Fête des Boules

    Vous l'avez peut-être compris, surtout si vous êtes pratiquants, au fil du temps, celle qui restera la reines des joueurs de boules, c'est...

    La Fête des Boules

     FANNY!

     


    16 commentaires
  • Pas de confusion, je parle au figuré! 

    Simplement, son article sur les calanques de Piana m'a laissé un peu sur ma faim, mais il est vrai que je suis spécialement gourmand...

    Les voilà vues de la mer

    Je rebondis sur Baba

     

    et à cet endroit, on ne peut s'empêcher de penser à Etretat...

    Je rebondis sur Baba

     

    Et quand au golfe de Porto, il y a une très belle ballade à faire à son extremité sud, au Capo Rosso :

    Je rebondis sur Baba

    Tout au long du chemin les paysages sont stupéfiants 

    Je rebondis sur Baba

     

    Et pour finir vous aurez mérité votre vue sur le Golfe de Porto comme seuls les courageux l'auront vu!

     

    Je rebondis sur Baba

    Bonne soirée à tous.


    12 commentaires
  • Tout d'abord merci a vous tous pour votre compassion. Ne dramatisons pas, si les randonnées et le sport en général sont terminés pour moi, les petites ballades type ramassage  de champignons ou cueillette de fleurs me sont heureusement toujours accessibles.

    Et justement, comme il faisait beau à Scolca aujourd'hui,

     

    Le chien Jacynthier

    nous avons décidé d'aller à la recherche de jacinthes des bois, dans la forêt de l'Isle-Adam toute proche.

    Vous savez que pour récolter les truffes, il faut l'aide d'un animal qui les déniche, souvent un chien appelé alors "truffier".

    Nous utilisons la même technique pour les jacinthes, avec notre chien "jacinthier". Pressé de partir...

    Le chien Jacynthier

    La méthode est toujours la même, vous emmenez l'animal dans les bois, 

    Le chien Jacynthier

    et il vous dirige à l'endroit où trouver les précieuses clochettes bleues.

    Le chien Jacinthier

    Voilà le résultat :

    Le chien Jacinthier

    Vous ne vous rendez certainement pas compte de la performance que représente la taille de ce bouquet. En effet, si à certains endroits, cette espèce est très répandue, il faut bien comprendre que chez nous, c'est une plante très rare!

    Le chien Jacinthier

    Bonne journée à tous...

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  • Oui, finalement, vous pourriez vous demander pourquoi je m'interrogeais  sur le devenir des ânes Corses?

    C'est que l'âge venant, mes genoux sont devenus... comment dire...poreux ne serait pas vraiment exact, usés manquerait de précision...le plus simple est que vous vous fassiez une idée par vous-même :

    Pourquoi cette question?

     

    pas terrible, hein! Et encore, ce n'est rien à côté de mes chevilles :

     

    Pourquoi cette question?

    Vous pouvez vous rendre compte à quel point se déplacer me devient difficile.

    Pourquoi je vous parle de ça????

    Ah, oui! Les ânes Corses.

    Donc, cette été nous retournons en Corse et nous aimerions faire des ballades. Et il se trouve que par le passé, les ânes, on pouvait leur monter dessus et se déplacer sans douleurs ni fatigue..

    Pourquoi cette question?

    Tenez, voilà Papa avec sa Maman, son oncle Constantin et sa cousine.

    Où est-ce? regardez l'arrière-plan!

     

    Une cinquantaine d'années plus tard, les habitudes n'avaient pas changées...

    Pourquoi cette question?

     

    Où est-ce? regardez l'arrière-plan!

     

    Donc, pour conclure, je serai bien content de pouvoir monter aussi sur un âne.

    Si monsieur! Si monsieur! Même les touristes pouvaient monter sur les ânes...

    Pourquoi cette question?

    N'est-ce pas Jean-Marc ???

     


    9 commentaires
  • Il y a toujours eu des ânes en Corse!

    On en rencontrait, par exemple, en 1935

    OU SONT LES ÂNES ?

    plus tard, au début des années 60, ils étaient utilisés pour donner des leçons d'équitation...

    OU SONT LES ÂNES ?

    puis, pour une retraite bien méritée, on les retrouvait vingt ans plus tard sur le bord des routes

    OU SONT LES ÂNES ?

    mais aujourd'hui, il ne reste à voir au long des chemins que des cochons, et encore, leur nombre diminue.

    OU SONT LES ÂNES ?

    Alors la question de pose : où sont les ânes ???

    Je crains bien que compte tenue de l'évolution qualitative du personnel politique, ils ne soient plus guère utilisés que pour une seule partie de leur anatomie...

    OU SONT LES ÂNES ?

     

    OU SONT LES ÂNES ?

    et il y en a que ça fait rire...

    OU SONT LES ÂNES ?

    enfin, pour l'instant!

    Bonne soirée à tous


    23 commentaires