• LE BON VIEUX TEMPS

    Certains, en voyant les vieilles photos en noir et blanc, parlent du bon vieux temps...

    Pourtant, les avancées de la technologie, notamment, ont considérablement améliorées notre confort, j'y reviendrai certainement dans de futurs articles.

    Il est vrai que la douceur des années 50, pour ceux qui les ont vécues, reste un souvenir succulent.

    Mais que les plus jeunes ne se lamentent pas!

     Toutes les médailles ont leur revers.

    Voici un tout petit échantillon de ce à quoi ils ont échappé....

    des tenues vestimentaires alliées à des coupes de cheveux assez peu seyantes.

    Des classes surchargées (plus de 35 élèves), des bancs assez peu confortables et les inévitables corvées : le charbon pour le poêle, l'essuyage du tableau noir, et le remplissage des encriers.

    Parce qu'à l'époque, on apprenait à écrire avec des plumes (Sergent Major reste la plus célèbre), qu'on trempait dans les encriers encastrés dans nos  pupitres, avec des pleins, des déliés, et bien souvent des taches...

    dont on essayait de se prémunir en ayant toujours avec soi  un buvard, souvent publicitaire, objet qui a aujourd'hui complètement disparu.

    Et puisqu'on est dans les plumes, il y en avait une des plus redoutables, celle qui servait tous les ans pour nous infliger une scarification, indispensable pour l'obligatoire cutie-réaction. Vous remarquerez qu'il n'existe aucune photo de ce traitement barbare... ils ont détruit les preuves...

     

    Il était également habituel de porter, jusqu'à sa communion, hiver comme été, des culottes courtes, même pour la tenue "du dimanche" dont il fallait prendre le plus grand soin!

    Lorsque vous aviez la chance d'avoir un vélo, ce n'était pas un VTT, ni un BMX, mais ce bon vieux 'routier", qui pesait dans les 18 kilos, et était increvable.

    Et surtout, SURTOUT,... il est quelque chose qui restera a jamais le cauchemar des générations d'après-guerre, et qui fait que nous sursautons encore aujourd'hui lorsque dans une pharmacie, nous entendons une maman demander si ce sirop existe à la vanille parce  que son enfant ne l'aime pas à la fraise.  

    Mes contemporains l'ont déjà reconnue...

    BEURK!!!!!!  et bonne journée...

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Octobre à 16:26

    Je ne connais pas l'huile de foie de morue mais je mange très souvent du foie de morue, plein d'excellentes vitamines et, en plus, c'est délicieux, même avec une simple salade.

    Je me souviens, en effet de ces belles "barboteuses" que portaient tous les enfants et des coupes de cheveux parentales qui laissaient souvent à désirer ...

    Mais, étant née en 52, les choses ont vite évolué à part les blouses d'écoliers.

    Pour moi, je ne regrette aucune époque : toutes m'ont plu et même celle que je vis actuellement, pour le confort que j'ai et la chance d'avoir pu profiter des avancées de la médecine pour mon cancer ...

    Même si je ne suis pas guérie, il n'y a que 20 ans, je ne serais déjà plus là !

    Bon jeudi avec un peu de douceur revenue mais le ciel reste gris ...
    Encore attrapé un bon rhum !
    Marre de ces changements, alors qu'on avait rallumé la chaudière.
    Bisoux, pas contagieux, cher bernard

    2
    Jeudi 4 Octobre à 16:44

    Excellent cet article .Bien sûr que je me souviens de tout cela et des gros pâtés que l'on réalisait avec ces plumes sergent major !

    Et je te raconte même âs l'école à Scolca l'hiver , il n'y avait rien même pas de toilettes.heureusement on mangeait des châtaignes bouillies à la récré ! On évitait aussi la baguette souple de la maitresse quand on ne savait pas les leçons.Comme tu dis une autre époque !

    Bonne soirée.

    3
    Jeudi 4 Octobre à 18:55

    Bon alors moi j'ai échappé à tout ça , je suis entre les deux lol.. 

    on écrivait au stylo plume déjà ! le cutie j'ai connu par contre mais ça ne faisait pas mal.. pas connu l'huile de foie de morue, ça j'aurai pas supporté ! 

    j'étais une fille donc pas de culotte bouffante, ni courte, mais des robes et jupes ! 

    et j'avais un vélo rouge, oui il était lourd tu as raison , mais quand j'ai eu mon mini vélo c'était mieux.. 

    le buvard, un vague souvenir en primaire, mais loin, dès le CM1 on était au stylo plume..

    moi c'est pas ces années là que je regrette c'est les années 80 pour la qualité de vie, du boulot, de l'argent, les vacances, on quittait les parents on pouvait se prendre un appart, s'acheter une voiture, aller au resto, en boite, en vacances même mes copines les + pauvres partaient en camping, maintenant le camping est devenu un luxe !!! 

    tu vois ce que je veux dire !!! 

    bon alors tu l'as fait le gateau aux reine claude ??? 

    je suis sur des charbons ardents, toujours pas signé mon contrat et je commence lundi !!!! grrrrr 

    allez bonne fin de semaine à toi bernard et un gros bizou flo

    4
    Vendredi 5 Octobre à 07:10

    Moi qui suis née en 33, cher Bernard, je m'y retrouve en plein! mais tu sais, malgré la guerre, les privations, la

    peur parfois, je me souviens d'avoir eu une enfance heureuse, ou le bonheur était là, dans une orange, un livre

    reçu à Noël, et je connaissais l'huile de foie de morue, donné par une maman intraitable! 

    Quant à ma maîtresse, aussi raide que tu peux le penser, j'en ai des souvenirs de peur!

    Tu vois, c'était une époque dont je ne garde que l'amour d'une mère dont le mari était prisonnier en Allemagne!

    J'en parle toujours avec émotion!

    Merci pour ce bel article, dont chaque mot a des échos en moi!

    Bises

    Gigi 

    5
    Vendredi 5 Octobre à 15:07

    Ah oui ton article me rappel bien cette période mais je détestait la fameuse Cutie ! . Je me suis bien habituée à ce bureau en bois comme pour l' écriture à la plume ! . Bonne fin de semaine Bernard , amitiés , escapade ,

    6
    Vendredi 5 Octobre à 20:31

     

     Un très bel article, et oui, ça me rappelle bien des choses. J'ai de mes yeux zoomé sur ton système de freinage. On appelait ça un demi course?  Les poignées étaient recentrées sur la partie plate du guidon.   Et depuis, que d'évolutions au niveau des pièces.     Mais heureusement, déjà à l'époque, le plaisir était total. De quoi aller à la découverte des villages autour du sien.Yann

              

                           

    7
    Vendredi 5 Octobre à 22:28

    En me baladant de blog en blog, de chez Flo, notre amie "La Calobra" puis chez notre Corse préféré Baba,

    j'arrive ici et je passe un délicieux moment . J'aime ton blog et ces clichés noirs et blancs.

    A bientôt, bon weekend

    Joëlle

    8
    Vendredi 5 Octobre à 22:43
    et oui il fait beau encore j 'ai ramassé des noix tantot miam voilà je me lance dans les yaourts maisons bisous a toi et gros dodo
    9
    Samedi 6 Octobre à 08:26

    J'ai connu tout cela et cela m'a fait rire ,heureusement en tant que fille j'ai échappé au costume du dimanche , mais nous c’était pas mieux  , je ne peux m’empêcher d'avoir la nostalgie même si je bénéficie des progrès  avec grand plaisir hihihiihi   la preuve je suis sur mon clavier !!!   ( mais j'écris encore à la plume sergent Major pour faire des poèmes aux amies )   Encore l'été Indien ,j'en profite un max ,  bon weekend   bises 

    10
    Samedi 6 Octobre à 10:17

    Bonjour,

    Je n'ai pas connu cette époque mais mes parents m'en ont beaucoup parlé? J'ai connu la mort insidieuse de la plume remplacée par le BIC et la disparition du buvard qui franchement ne m'a pas manque :-) ; le bref aperçu de ceux-ci m'a suffit pour plusieurs vies :-)
    Mes parents de l’ancienne école m'ont longtemps affublé de la jupe plissée, soulier noirs vernis et chaussette longue et blanche mais ils ont très vite renoncés au vu de l'état dans lequel je rentrait préférant grimper dans les arbres que jouer à la poupée.
    J'ai connu aussi le vieux vélo de mon père à frein à tambour avec lequel je faisait les 400 coups avec mes frères et ouf pas l'huile de morue 

    Il est vrai que pour le moment nous sommes tranquille, les guerres sont exportées à l'extérieur de nos contrées, tant que ça rapporte plus on est tranquille, mais pour combien de temps ?

    Chaque époque a ses bonnes choses et les autres que l'on aimerait effacer pour ne plus les voir exister

    En tous les cas, je reste une inconditionnelle des clichés noir et blanc

    Et c'est vrai pour la cutiie point de preuve ; seulement une expression qui du reste est assez étrange quand on y pense : virrer sa cuti 

    EXPRESSIONS FRANÇAISES - VIRER SA CUTI. - Changer radicalement de façon de vivre ou de penser. Le terme cuti est l'abréviation de cutiréaction, un procédé de dépistage systématique de la tuberculose. Au sens propre, la locution « virer sa cuti » signifie avoir pour la première fois une cutiréaction positive. 

    article très intéressant, au plaisir de vous relire

    11
    Samedi 6 Octobre à 16:45

    Bonjour Bernard, je m'en rappelle de ces plumes, on n'avait pas la vie facile à l'époque pas de stylos comme maintenant les jeunes ont !! par contre je n'ai pas eu droit à l'huile de foie de morue mad et c'est tant mieux !!

    Merci pour ce bel article bonne soirée gros bisous 

    12
    Samedi 6 Octobre à 17:48

    Malgré les photos en noir et blanc, les plumes et encriers, les barboteuses et l'huile de foie de morue, on s'en est sortis indemnes... et avec un certain savoir-vivre dont on a perdu la recette aujourd'hui...

    Bonne soirée

    13
    Samedi 6 Octobre à 18:11

    je découvre un blog qui va nous rappeler bien de souvenirs

    merci du partage ...Jacques

    14
    Samedi 6 Octobre à 20:38

    J'ai les mêmes souvenirs d'enfance ! 

    j'ai 66 ans...

    et plus toutes mes dents ;-)))

    et je suis ravie des moyens de communication modernes et de tous les progrès de notre monde

    J'imaginais dans ma jeunesse que dans le futur tous les gens du monde seraient heureux... no comment !!!

    bonne soirée et bon week end

    Am

     

    15
    Samedi 6 Octobre à 20:40

    Bonsoir,

    Merci pour ce moment de partage, j'aime bien en apprendre d'avantage sur la vie d'autrefois

    16
    Dimanche 7 Octobre à 10:12

    coolNous étions beaucoup, beaucoup, beaucoup, plus heureux, que maintenant et transportions d'autres valeurs que celles d'aujourd'huioopsCeux qui n'ont pas connu cette période ne le comprendront jamais no 

    17
    Dimanche 7 Octobre à 10:53

    Bravo pour l'article. Avant au moins,il y avait de la discipline 

    Bon week-end

    René

    18
    Dimanche 7 Octobre à 16:08

    Bonjour Bernard .

    Une belle évocation de ta jeunesse et des nombreux souvenirs qui l'accompagnent . Jolies photos en N/B, mais tu oublie de dire que ces chères bancs ont souvent finis dans les églises pour y user nos genoux pendant les messes lol . Merci de ce partage qui me rappelle aussi ma jeunesse ( 1950) . Bonne fin de dimanche .

    Amicalement .

    19
    Lundi 8 Octobre à 15:31

    Coucou Bernard... merci de ton passage sur mon blog... cela fait un moment qu'on ne s'est pas visités tous les deux sarcastic la vie nous avale et ne nous laisse plus de temps..; enfin je parle pour moi en tout cas yes

    Ton article me rappelle beaucoup de choses mais comme je suis une fille et que j'étais parisienne (une vraie, à Montmartre, une vraie poulbote !! yes) j'ai échappé à pas mal de trucs... En plus mes parents étant dans le théâtre, même si mon père y était électricien (donc ouvrier), la vie d'artistes parisiens était un peu moins rigide... mais je n'ai pourtant pas eu une jeunesse heureuse et j'ai d'ailleurs peu de souvenirs de cette époque... pourtant je me souviens quand même des porte-plumes et des gros pâtés qui faisaient des taches partout... de la cuti que j'ai viré et je me suis payée une primo-infection (début de tuberculose) avec séjours en aériums et tout le tralala... l'huile de foie de morue, ma mère m'en a souvent parlé car elle y avait eu droit mais pas moi... rien que l'odeur ouch mais un ami de mon père, éleveur, en donnait à ses chiens pour qu'ils aient un beau poils et c'est vrai qu'ils étaient magnifiques !! Moi j'avais de longs cheveux roux, mais j'avais les cheveux brillants et soyeux, donc ils ont dû juger que je n'en avais pas besoin he

    En tout cas, je suis sûre d'une chose, c'est qu'on était mieux éduqués que maintenant, qu'on savait qu'on avait des droits mais aussi des devoirs, ce qui n'est plus enseigné aux enfants d'aujourd'hui, qui ont tout et s'imaginent que c'est un dû !! Nous on avait des désirs, des rêves... et ça permettait d'apprécier la vie à sa juste valeur !! Il y avait moins de délinquance, plus de respect des autres et de tout ce qui nous entoure !!

    Merci pour cet article bien intéressant, bernard.. Gros bisous.. .Bonne semaine à toi.
    Cath

    20
    Mercredi 10 Octobre à 10:21

    Mais si,mais si .................C'était pas mal.La jeunesse fait tout passer.

    21
    Vendredi 12 Octobre à 19:50

    te souhaite une bonne fin de semaine bernard, ah je suis contente que le w;end arrive, toute la semaine fut fatigante, déjà lundi mon contrat à sgner j'ai du me lever à l'aube, car fallait que je sois à 8H30 à maisons Alfort, et j'ai enchainé l'am au collège, mardi pareil 7H50 au collège, mercredi 7H50 et jeudi 7H50 ! hier soir morte.. ce matin j'ai commencé plus tard, je n'avais qu'une heure de cours, et cet am aussi, donc ça va mieux. 

    et la semaine prochaine j'ai qu'une journée à 7H50 , les autres c'est 8H50 et le vendredi j'aurai 2 cours  le matin et 2 cours l'am.. 

    semaine A - semaine B,  groupe 1, groupe 2 , j'avais oublié les plannings complexes des collèges, au lycée déjà ça va mieux.. lol. 

    enfin bonnes impressions pour ma première semaine, les gamins ça va, celui de 6ème très intelligent, je l'aurai pas longtemps car est presque autonome. celle de 5ème un peu difficile car est hyperactive et a des pb de concentration mais à un fort caractère veut faire ce qu'elle veut ! et supporte mal d'avoir une avs, elle en est à la 5ème !!! moi .. en change souvent car quand elle connait trop les gens après n'écoute plus rien .

    enfin le 3ème je ne l'ai pas encore vu un de 4ème , qui est très intelligent mais a des problèmes de manipulation de stylo, pour écrire ou tracer des traits, donc faut prendre des notes, durant les cours, et l'aider à manipuler compas, equerre, c'est lui qui me guide et moi qui place la règle ou autre objet. 

    il était malade cette semaine donc j'ai noté les cours, en SVT très intéressant, c'était sur les séismes tsunami notamment celui qui vient d'avoir lieu ! enfin voilà ça s'est bien passé ma première semaine d'avs, nouveau métier pour moi, finalement je m'y suis bien mise, on dirait que j'ai fait ça toute ma vie lol.. 

    allez maintenant on va un peu dé-stresser !!! un bon wend à toi et une caresse aux 4 pattes.. je t'embrasse flo

     

    22
    Dimanche 14 Octobre à 10:48

    bonjour ,j'ai vu que vous etes passe!un petit mot est bien!!et pour tout vous dire ,moi je trouve que ce n'etait pas des mauvaises annees,sauf l'huile de morue!!lol

    bon dimanche

    23
    Lundi 15 Octobre à 07:49

     Toc toc toc bonjour c'est moi....

     Qui arrive en douceur....

     Avec ma petite main....

     Frapper sur l'écran de ton pc...

     pour te souhaiter...

     Une très bonne semaine 

    Ici la pluie,s'est invitée !!!

    @mitiès 

    24
    Mercredi 17 Octobre à 18:18

    Très bel article,bravo. Que de beaux souvenirs

    Bonne soirée

    René

    25
    Vendredi 19 Octobre à 08:17

    Te souhaite un bon w.end bernard, deux semaines que j'ai commencé mon job au collège et ça me plait beaucoup par contre fatigant, faut que le métier rentre lol.. 

    ce w.end on reçoit les parents d'angélique , ils viennent manger dimanche chez maman, donc courses et préparatifs pour demain, que tout soit prêt dimanche .. il fait beau on a du bol ! pour un peu on pourrait manger dehors.. 

    espère que toi ça va, un bizou et un bon vendredi , calinou a tes 4 pattes, je vois que les deux petits nouveaux, vont bien , sont tombés dans une bonne famille, ont de la chance ! je t'embrasse flo

    ils doivent être craquants..

    26
    Vendredi 19 Octobre à 16:04

    Je reviens voir cette tranche de vie d'une autre époque et j'avoue ne pas avoir vu la photo de l'huile de foie de morue (  beurk) j'en ais encore le gout dans ma bouche 41 ans après ( beurk) happy . Je reviens vers toi et merci de ta gentille visite , mais ta question sur les coucher de soleil au mont ou  à Granville ??? , le soleil se lève à droite du mont et cette photo est prise au début du pont qui surplombe  les rives . Bon w-e mon ami .

    Amicalement .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :