• Nous vivons une époque merveilleuse. Le progrès est partout !
    Il avance a une vitesse folle !
    Grâce à l'écologie, la technologie fait des progrès considérables, et qui ont l'avantage de se voir immédiatement dans notre vie de tout les jours. 

    Tenez, vous allez faire vos courses, première innovation :

     

     

     

    Vive le progrès !

    Vous emmenez un cabas ! Et dire qu'on y avait pas pensé avant...

     

    mais ce n'est pas tout, deuxième innovation :

     

     

    Vive le progrès !

    Vous mettez vos fruits et vos légumes dans des sacs en papier !


    Du jamais vu!

     

    Et le meilleur est à venir, une idée comme jamais on en a eu :

     

     

     

    Vive le progrès !

    Consigner les bouteilles en verre! 

     

    Certains parlent même de se livrer à une activité carrément

     

    révolutionnaire  :

     

     

     

    Vive le progrès !

    Qu'il nomment  :  le compostage !

     

    Franchement, quand j'étais petit et qu'on imaginait l'an 2000,

    jamais on aurait pensé aller jusque là!!!!

     

    Tenez, je vous délivre un scoop :

     

    afin d'économiser l'énergie, des chercheurs viennent de mettre au point un nouveau modèle de balance qui ne consomme pas d'électricité!

     

    Grâce à une indiscrétion, j'ai pu m'en procurer une photo...

     

    attention....

     

    le design,

     

    la forme ultra-moderne,

     

    risquent de vous faire un choc !!!!!

     

    Vive le progrès !

    Quand je vous dit qu'on arrête pas le progès !!!!!

     

     

     


    44 commentaires
  • Avant de quitter ces années bonheur, un tout petit panorama de ce qu'était notre vie...

    Black & Decker n'avaient pas encore lancé la perceuse électrique, alors...

    Juste avant de vieillir...

    Camping gaz n'existait pas non plus, alors...

    Juste avant de vieillir...

    et Teraillon balbutiait à peine, alors...

    Juste avant de vieillir...

    La Mère Denis ne travaillait pas encore pour Vedette, alors...

    Juste avant de vieillir...

    A part ça?? on avait des pièces blanches, des anciens francs...

    Juste avant de vieillir...

    Il y avait encore des distributions de prix aussi bien au lycée qu'à l'école...

    Juste avant de vieillir...

    M.Losfeld, avec son front dégarni, un prof à l'ancienne. Il donnait gratuitement des cours particuliers à ceux qui ne comprenaient pas l'accord du participe passé, parce qu'il voulait qu'à la sortie de sa classe, TOUT LE MONDE le sache. 

    A côté de lui, M.Salmon, professeur de dessin. Même moule! Il faisait de vous un dessinateur correct même si vous aviez deux mains gauches!

    Et on se plaignait...

     

    Et puis, à cette époque heureuse, il y avait un truc qui nous attendra jusqu'à notre adolescence, que les jeunes nous envient encore...

    Juste avant de vieillir...

    LA MOB!!!!!!!!!!!


    30 commentaires
  • Bon, vous n'êtes pas pressés de vieillir? Moi non plus!

    Tant que je peux rester petit garçon, je profite...

    Quoi qu'il y avait des trucs qu'on aimait pas trop. Par exemple, quand vos copains sont fils d'ouvriers communistes, le dimanche matin, eux, ils jouent. Vous, vous allez à la messe!

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

     

     

    Mais ça, ce n'était rien... on y trouvait notre compte par ailleurs. 

    Non, ce qui était vraiment insupportable, c'est la manière dont on nous apprêtait

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    On avait les cheveux longs et on portait des trucs quand même très féminins : regardez le bloomer et la chemise a col claudine et à manches bouffantes

    Alors au bout d'un moment, on nous coupait quand-même les cheveux, mais le reste... restait!

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Et il fallait attendre  un âge quasi-canonique pour avoir droit à des culottes courtes de garçon. Malheureusement, la chemise  n'a pas changé, elle!

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Le vrai bon moment, c'était le premier pantalon long : il fallait attendre la communion solenelle!

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Presqu' aussi beau que mon cousin...

    Mais ne soyons pas négatif, nous avions quand même beaucoup d'avantages...

    un mobilier bien à nous,

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

     et des moyens de transports réservés.

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Et puis nous avions le Salon de l'Enfance au Grand Palais

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    où nous faisions déjà des selfies...

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Et tous les ans, à mardi gras, nous nous déguisions. Maman était en effet une couturière émérite.

    Quand j'étais encore et toujours petit garçon

    Ne riez pas, avec ce costume de sergent major, j'ai gagné le premier prix au cinéma "le Saint Ambroise".

    Si,si! Et le prix n'était rien moins qu'une guitare "Davy Croquet"!

    Allez, ne soyez pas jaloux, je vous la prêterai.

     


    11 commentaires
  • Pour ce qui nous concernait, nous n'avions pas de voiture.

    Les déplacements se faisaient donc en train de Banlieue, pour les plus courts.

    Voici la halte (il n'y avait pas de gare) de mon village :

    Quand j'étais toujours petit garçon

    Les trajets plus longs se faisaient en train de grande ligne.

    Quand j'étais toujours petit garçon

    Une fois à la maison, le moyen de transport le plus rapide, c'était le vélo!

    Quand j'étais toujours petit garçon

    Le mien était un "routier" vert de marque La Perle.

    Pour le reste, tout se faisait à pieds. Surtout les ballades. On allait aux fleurs,

    Quand j'étais toujours petit garçon

    aux champignons,

    Quand j'étais toujours petit garçon

    et aux châtaignes, qu'on faisait griller dans une poële a trous sur la cuisinière. Un Délice!

    Quand j'étais toujours petit garçon

    Pendant la dégustation, nous ne regardions pas la télévision où était déjà Pierre Bellemare,

    Quand j'étais toujours petit garçon

    pour la bonne raison que nous ne l'avions pas plus que d'automobile. Nous écoutions la TSF, 

    Quand j'étais toujours petit garçon

    et notamment la famille Duraton sur Radio Luxembourg :

    Quand j'étais toujours petit garçon

    Jean-Jacque Vital (le fils), Ded Rysel (le père et le voisin PIGNON avec qui on buvait un cabernet), Yvonne Gali (la mère), Jean Carmet(Gaston Duvet, le fiancé de la fille), Jacueline Cartier(la fille).

     

    Nous avons aujourd'hui leurs successeurs avec "Parents mode d'emploi", "Nos chers voisins" et les savoureuses "Scènes de ménage"

    Quand j'étais toujours petit garçon

    D'ailleurs c'est l'heure. Je file!

    Bonne soirée à tous

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Cet article va vraisemblablement provoquer des masses de mdr ou ptdr chez les ados...

    En effet, quand j'étais petit garçon, nous étions nourris avec de

    y'a bons produits,

    Quand j'étais petit garçon

    et lavés avec des savons délicats, à la lanoline, s'il vous plait!

    Quand j'étais petit garçon

    Nous étions donc des enfants en pleine santé, et comme tous les enfants, nous jouions.

    A Quoi?

    cela dépendait du temps, et du sexe. S'il faisait beau, c'était dehors,

    les garçons jouaient aux billes,

    Quand j'étais petit garçon

    les filles à la marelle,

    Quand j'étais petit garçon

    mais tout le monde se retrouvait pour une bonne partie de balle au priso!

    Quand j'étais petit garçon

     L'hiver où les jours de pluie, c'était plus calme...

    il y avait les osselets, qui demandaient de la sérénité et de la rapidité, voire de l'adresse...

    Quand j'étais petit garçon

    N'oublions pas le croquet de salon, qui permettait un entraînement hivernal pour ce sport estival,

    Quand j'étais petit garçon

    et les futurs bricoleurs s'entraînaient avec le Meccano...

    Quand j'étais petit garçon

    Mais pas de console de jeux, de smartphone ou autres jouets electroniques...

    A chacun son époque... et les plaisirs qui vont avec!

     

     

     


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires